Aménager un escalier pour son extérieur

Les escaliers font aujourd’hui le charme du jardin d’autant plus si votre jardin s’étend sur un terrain en pente.

Aménager un escalier de jardin est un travail de spécialiste qui saura d’ailleurs vous conseiller comment réussir son aménagement extérieur.

Comment créer un escalier de jardin

Votre jardin peut comporter un ou plusieurs escaliers selon la structure du terrain, en pente, en terrasse ou à plusieurs niveaux. L’escalier extérieur est d’ailleurs très tendance et donne du cachet à votre propriété, d’autant plus que si vous l’aménagez de manière à ce qu’il soit à la fois sécurisé et décoré pour intégrer merveilleusement l’environnement de verdure de votre jardin. Une fois votre projet arrêté, les éléments ci-après doivent être pris en compte pour installer un escalier de jardin.

  • Choix du matériau

Un escalier de jardin est constamment exposé aux intempéries. Il est donc impératif qu’il soit conçu dans du matériau solide et résistant. Vous aurez le choix entre la pierre, le béton, le métal ou le bois, quoique ce dernier soit moins résistant aux intempéries, toutefois, le bois apporte du cachet et un esprit design chaleureux à votre escalier extérieur. En revanche, le béton et la pierre naturelle sont les plus fréquemment utilisés pour un escalier extérieur, du fait de leur stabilité et leur grande résistance d’autant plus qu’ils ne requièrent pas d’entretien particulier. Le métal, tel que l’acier ou l’alu, pour sa part est le design par excellence. Toutefois, le métal n’est pas très recommandé si vous avez des enfants, car il peut être glissant à moins de prévoir un système de sécurisation efficace en termes de revêtement, notamment.

  • Conception d’assise

Quel que soit le matériau utilisé, aménager un escalier de jardin implique la mise en place d’une assise solide au sol, qui devra supporter tout le poids de la structure. Cela se fait à l’aide de sable tassé ou d’un mortier de béton, coulé dans un trou de 10 cm de profondeur au moins, creusé dans le sol.

  • Les marches

Avant d’installer un escalier de jardin, conformez-vous au plan des marches que vous auriez élaborées auparavant. La largeur est de 1 m à 1,50 m de préférence avec une profondeur des marches de 35 à 40 cm. Selon la pente, vous déterminerez le nombre de marches indispensable et leur hauteur qui ne devra pas excéder les 15cm.

Installer un escalier de jardin sécurisé

Chaque jour et à longueur d’année, votre escalier est exposé aux aléas climatiques, pluies, neige, grêle, vents violents, susceptibles de causer des accidents. De même, l’escalier n’est pas à l’abri des rayons UV du soleil ainsi que des moisissures. Une fois la structure posée, il faudra prévoir un système infaillible pour sécuriser son escalier extérieur. La pose d’une rampe est de mise. Toutefois, d’autres moyens existent pour éviter les mauvaises chutes dues aux marches glissantes. Il en est ainsi du revêtement antidérapant, ainsi que des produits déglaçant.

Dans la gamme des antidérapants, vous avez le tapis en jute, le couvre-marche en caoutchouc recyclé ou encore le revêtement en fibre de polypropylène. Ces produits sont fixés à l’aide de colle forte ou d’attaches solides. Dans la gamme des moins chers, vous avez le ruban autocollant, la peinture mélangée à du sable ou encore la moulure de métal à fixer au bord des marches.

Pour les déglaçant, le sable mélangé à du gravier très fin, fera l’affaire. Mais vous trouverez aussi dans le commerce des sels de déglaçage contenant du chlorure. Toutefois, il est recommandé de poser le déglaçage après avoir bien balayé la surface des marches.

Création paysagiste landes