Comment créer un escalier de jardin ?

Songez-vous depuis un moment aux façons de s’y prendre pour la création d’un escalier de jardin ?

Voici des conseils de paysagiste pour choisir le bon matériau pour son escalier de jardin, de même des outils requis et une brève description des étapes à suivre pour aménager un escalier pour son extérieur.

Quelle est l’utilité d’un escalier de jardin ?

Vous pourriez vous demander : pourquoi aménager et fleurir son escalier d’extérieur ?

Un escalier de jardin ne sert pas qu’à permettre de circuler aisément dans une pente, et faciliter le franchissement d’un talus. Cela constitue également un véritable ouvrage d’art, un élément d’embellissement du jardin.

Plusieurs matériaux peuvent être utilisés, comme des planches de bois, des rondins de bois, des traverses de bois, du béton, des blocs ou dalles de pierre.

Un escalier de pierre comporte de nombreux avantages :

  • Il s’agit d’un matériau noble, dont l’esthétique et la valeur sont largement reconnues.
  • La pierre est résistante et ne risque pas de pourrir ni de s’user au passage des chaussures. Son apparence ne risque pas de se modifier au fil des années.
  • L’entretien de la pierre est d’une grande simplicité. Il suffit de la traiter avec un produit adapté et de nettoyer à grande eau.

Les outils et accessoires à prévoir

Vous aurez à prévoir plusieurs outils et accessoire pour la construction d’un escalier de jardin :

  • pelle
  • bêche
  • niveau
  • marteau
  • dépendamment du type d’escalier : sable, ciment, eau, bois, pierre

Les étapes à suivre

La première étape consiste à choisir le matériau et à déterminez soigneusement les dimensions de l’escalier. Mesurez la hauteur à gravir. Établissez le nombre de marches et la taille globale de l’escalier. Dépendamment de la hauteur à gravir, vous pourriez avoir à prévoir des paliers de repos. Une largeur minimale de 60 centimètres est recommandée, et 110 centimètres pour le passage de deux individus.

À flanc de talus, commencez par façonner des paliers à l’aide d’une bêche. Respectez la formule suivante de contremarches et de foulée : deux contremarches + une foulée = 65 centimètres.

Pour la création d’un escalier de jardin, il importe de mélanger du sable dans votre ciment, avant de verser une dose d’eau. Étalez ce mélange sur le trou réalisé préalablement à l’aide d’une pelle. Il est recommandé de fixer les tirefonds sur du bois, dans le cas d’une adhérence au terrassement.

Pour l’installation de la première marche, commencez par le bas de l’escalier. Coulez un lit de béton pour stabiliser votre installation, en vous assurant que le giron, c’est-à-dire la face supérieure, soit bien horizontal. Ayez recours au niveau à bulle pour bien ajuster le giron. Lissez avec une truelle. Laissez sécher avant de procéder aux autres étapes.

Vous pouvez ensuite réaliser la seconde assise en comblant le vide existant du dos de la 1ère marche en y insérant du béton. Déposez un seuil ou un bloc en pierre naturelle, ou encore une marche.

À même la terre, sur l’aplat de la marche suivante, coulez une couche de béton. Utilisez une truelle pour égaliser le béton. Vous pouvez aussi le niveler à l’aide d’un râteau. L’objectif est de créer une semelle de béton qui soit homogène.

Procédez avec la même technique pour installer les marches suivantes. Positionnez la seconde marche de telle sorte qu’elle chevauche en partie sur la première, de même que sur la semelle en béton.

Poursuivez de cette manière jusqu’au sommet du talus.

Vous savez maintenant de quelle manière réaliser un escalier, aménagé dans un espace extérieur.

Création paysagiste landes