Piscine intérieure : profiter en toutes saisons

Il est tentant de faire construire une piscine intra-muros pour pouvoir profiter de sa piscine en toute saison, et pas seulement pendant les beaux jours.

La piscine intérieur a cependant des contraintes particulières, qui doivent être prises en compte avant de décider d’éventuels travaux. Découvrons ensemble les avantages et inconvénients de la piscine intérieure.

Les contraintes spécifiques liées à la construction une piscine intra-muros

La construction d’une piscine intérieur ne peut se faire dans n’importe quelle partie de sa maison : un plancher standard n’est prévu que pour une charge de 250 kilos par mètre carré, alors qu’une piscine d’1,20 mètre de profondeur représente une charge de 1 200 kilos par mètre carré (compte tenu de la densité de l’eau). Si la piscine intra-muros est prévue dès la construction, il est possible renforcer l’étage où elle sera installée. Si elle est créée après coup dans une maison existante, il est pratiquement obligatoire de la placer au sous-sol afin de ne pas être limité par cette contrainte physique, sauf à réaliser des travaux de renforcement avec l’aide d’un architecte. Le choix du sous-sol a aussi pour avantage d’éviter d’empiéter sur la surface habitable, mais il a en revanche l’inconvénient de ne pas avoir d’éclairage naturel (ou seulement marginalement via un soupirail).

L’entretien d’une piscine d’intérieur

La piscine intra-muros est en revanche plus facile à entretenir qu’une piscine extérieure. Il n’y a d’une part pas besoin de gérer l’hivernage de la piscine, puisque l’on peut profiter de sa piscine en toute saison. La mise en sécurité est simplifiée, puisqu’il suffit de prévoir une porte fermant la pièce pour qu’elle soit inaccessible aux enfants en temps normal. La piscine d’intérieur est par ailleurs beaucoup moins exposée aux salissures (feuilles mortes, etc.) que la piscine extérieure, ce qui simplifie considérablement le nettoyage : il suffit de surveiller le pH (taux d’acidité) et de mettre un peu de chlore de temps en temps pour éviter tout prolifération bactérienne. En revanche la pièce où elle est installée doit être équipée d’un déshumidificateur pour éviter que l’humidité n’imprègne les murs.

L’extension dédiée ou le meilleur des deux mondes

La piscine intra-muros classique permet certes de profiter de sa piscine en toute saison, mais sans bénéficier des rayonnements solaires lorsqu’il fait jour. Cette restriction n’est pas gênante pour un bain de minuit en plein hiver, mais en revanche se baigner sans lumière naturelle lors d’une belle journée estivale est souvent un peu rageant.

Piscine intérieure ou extérieur : le choix cornélien

Il est possible d’avoir un peu le meilleur des deux en choisissant de faire un agrandissement pour construire sa piscine intérieure : cela évite d’empiéter sur la surface de la maison proprement dite, et permet d’avoir une piscine abritée en toute saison, mais ouverte sur les rayons du soleil grâce à des baies vitrées souvent ouvrables. Ce compromis permet de profiter de sa piscine bien chauffée durant l’hiver et de bénéficier des rayons du soleil tout en se baignant l’été !

Ainsi profiter de sa piscine en toutes saisons et dans les meilleures conditions est parfaitement possible. Si vous envisagez la réalisation d’une telle piscine intérieur, n’hésitez pas à consulter un professionnel sélectionné dans notre annuaire !

Pour en savoir plus :